Caroline de Cornière en résidence au Flux Laboratory

Caroline de Cornière en résidence au Flux Laboratory



 

«Giacometti a peint des femmes et des hommes dans leur humanité la plus directe, sans fard et sans mise en scène, pour nous confronter avec l’autre- frère humain. De la prostituée à Michel Leiris, Giacometti impose à son modèle un face à face, cette merveilleuse frontalité comme disait Jean Starobinski.»
Dans ce projet, elle a souhaité travailler avec des «modèles » interprètes pour interroger le corps dans son rapport au temps et son individualité à travers une même danse: un même solo pour cinq interprètes- mettre à nu le geste et questionner le corps du danseur.
«Une fois encore, la vie !» Alberto Giacometti

 

 

www.caroline2corniere.com